Tout savoir sur la
correction acoustique

Retrouvez tout ce que vous devez savoir sur la correction acoustique dans cette page dédiée.

Les solutions de confort myO sont conçues pour la correction acoustique de vos espaces de travail. Ces solutions permettent d’absorber les différents sons dans les espaces réverbérants. Panneaux, tableaux, totems ou écrans de séparation, les solutions de correction acoustique myO ont été créées afin de répondre à tous vos besoins.

Pour atteindre un niveau d’efficacité optimal, les performances de nos solutions ont été mesurées en laboratoire d’essais indépendant. Chacun de nos produits disposent d’un procès verbal attestant du niveau affaiblissement des nuisances sonores.

Correction acoustique
ou isolation acoustique

CORRECTION ACOUSTIQUE :

Les propriétés d’absorption d’un matériau sont mesurées pour différentes bandes de fréquence (ou bandes d’octave) de 100 Hz à 5000 Hz par un coefficient as (sabine). De manière générale, il est plus difficile d’absorber les basses que les médiums ou les aigus. Il est question de correction acoustique lorsque les nuisances sonores se trouvent au sein d’une même pièce :

  • Le bruit des enfants qui jouent dans votre salle de classe,
  • Les chaises qui résonnent dans votre salle de restaurant
  • Les collègues au téléphone autour de vous dans un open space
Panneau acoustiques Lugn
isolation acoustique

ISOLATION ACOUSTIQUE :

L’isolation acoustique, quant à elle, relève plutôt de nuisances sonores provenant de l’extérieur de la pièce. Des sons que l’on ne souhaitera pas moins réverbérant mais des sons que l’on souhaite ne plus entendre :

  • La télévision des voisins
  • Le bureau fermé d’un autre employé
  • Les travaux en cours à l’extérieur de votre bâtiment
Ces deux facettes de l’acoustique sont complémentaires et doivent être considérées de la même façon pour une correction acoustique optimale.

Objectif de la correction acoustique

La correction acoustique a pour but d’atténuer la réverbération du son à l’intérieur d’une pièce :

  • une pièce où la bonne compréhension de l’orateur est essentielle : théâtre, amphithéâtre, salle de réunion…
  • une pièce où les bruits émis doivent être moins audibles et plus agréables à l’oreille : open space, salle de classe, crèche, restaurant, atelier industriel…

Pour une correction acoustique optimale, trois critères sont à prendre en compte concernant la pièce à traiter :

  • le volume
  • la forme
  • la nature des matériaux

Absorption, reflexion et transmisison des ondes

Lorsqu’une onde acoustique vient frapper une surface, elle est en partie absorbéeréfléchie et transmise.

Ce sont les matériaux de construction qui présentent la propriété physique :

  • d’absorber l’onde : ce qui permet une meilleure correction acoustique
  • de réfléchir l’onde : ce qui donne la sensation désagréable d’écho
  • de transmettre l’onde : ce qui fait passer le son d’une pièce à une autre
schéma réverbération du son

On calcule alors le niveau d’isolation acoustique d’une pièce grâce aux 3 indices précédents. Dans un espace clos (salle), on distingue 2 champs sonores :

Le champ direct qui provient de l’onde provenant directement de la source de bruit.

Le champ réverbéré qui provient de l’ensemble des réflexions des ondes sur les parois de la salle (murs, sol, plafond, mobilier…)

Mesure d’absorption en correction acoustique

Les propriétés d’absorption d’un matériau sont mesurées pour différentes bandes de fréquence (ou bandes d’octave) de 100 Hz à 5000 Hz par un coefficient as (sabine).

De manière générale, il est plus difficile d’absorber les basses que les médiums ou les aigus. La correction acoustique doit donc être travaillée en prenant en compte ces détails.

Il existe un indicateur unique, appelé « indice d’évaluation de l’absorption », et noté aw : compris entre 0 et 1. Il permet d’apprécier la faculté d’absorption d’un matériau et donc le niveau de correction acoustique par une seule valeur. Proche de 1 dans les bandes de fréquences principales de la parole : 500Hz, 1000Hz, 2000Hz  = Classe d’Absorption A

Calcul de l’indice unique αw selon la norme NF EN ISO 1165

L’aire d’absorption équivalente : AAE ou A = Surface x αw

L’aire d’absorption équivalente totale est égale à la somme des aires d’absorption apportées par chacun des éléments du local (murs, sol, plafond, mobilier). L’aire d’absorption correspond à la quantité d’absorbant apportée par l’élément, elle dépend de sa surface S et de son coefficient d’absorption αw. C’est un élément indispensable pour une correction acoustique réussie.

Ainsi, pour obtenir la même quantité d’absorption qu’un produit présentant un coefficient αw  égal à 1, il faudra deux fois plus de surface avec un produit présentant un coefficient αw de 0,5.

Mesurer le temps de réverbération

Dans une salle, la position, les performances d’absorption et la surface des matériaux mis en œuvre créent l’ambiance acoustique en termes de réverbération (acoustique interne).

On dit d’une salle qu’elle est « mate » lorsqu’elle est plutôt absorbante et « brillante » lorsqu’elle est plutôt réverbérante.

La réverbération d’une salle peut se quantifier par la mesure : Temps de réverbération ou durée (notée TR est mesurée en secondes). Le temps de réverbération peut également s’estimer par le calcul.

schema

 

Le temps ou durée de réverbération correspond au temps mis par une impulsion sonore pour que le niveau sonore résultant dans la pièce ait diminué de 60 dB.

Elle se mesure à l’aide d’un sonomètre et d’une source de bruit impulsionnelle (pistolet d’alarme, éclatement d’un ballon…).

Plus la valeur de TR est petite, meilleure est la correction acoustique de la salle.

Bureaux

0.6 s ≤ TR ≤ 0.8 s

Restaurant

0.8 s ≤ TR ≤ 0.9 s

Salle de concert

1.0 s ≤ TR ≤ 1.3 s

Eglise

3.5 s ≤ TR ≤ 6.0 s

Une pièce où le temps de réverbération du son est élevée présentera donc les caractéristiques suivantes :

  • Bruyante : l’intensité du champ réverbéré sera élevée. Toute source de bruit intérieure ou extérieure y sera donc amplifiée par réverbération.
  • Mauvaise intelligibilité à la parole
  • Apparition de « l’effet cocktail »

Quel rôle joue un objet acoustique sur le niveau de reverberation d’une pièce ?

Un objet acoustique est généralement composé :

  • D’une mousse absorbante 
  • D’un revêtement en tissu uni ou imprimé

La combinaison de ces deux éléments forment un produit à la fois acoustique et décoratif. Le niveau d’efficacité acoustique dépendra alors du type et de la densité de mousse utilisée. Chez myO, nous assurons une correction aw de 1 avec les panneaux acoustiques. Un niveau très performant permettant une réelle efficacité dans les espaces que nous traitons. Le revêtement tissu appliqué sur le panneau permet à la fois de renforcer l’efficacité acoustique de nos produits, mais également et surtout de les décorer.

Exemples de courbes
d’absorption acoustique

Graphique sur l’efficacité acoustique des pavés et dalles acoustiques de la gamme Quieto

Graphique sur l’efficacité acoustique des totems acoustiques de la gamme Kinô

Graphique sur l’efficacité acoustique des écrans acoustiques de la gamme Lugn

Graphique sur l’efficacité acoustique des séparateurs de bureaux acoustiques de la gamme Kinô

Entrez dans la Woow Box

Connexionà l'espace pro

Mot de passe oublié ? Fermer